Forum d'Halem

Le droit d'habiter ne se mendie pas il se prend.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 09-03-2017 16:35:40

Jean sans terre
Membre
Inscription : 09-03-2017
Messages : 2

Jean du voyage

Une question... est-ce que l'Halem ou certains de ses membres a déjà tenté de se rapprocher de la communauté des gens du voyage autour des problématiques de l'habitat léger ?

Une petite réflexion : le mot "gens du voyage" signifie bien ce qu'il veut dire : les gens qui voyagent. Jusqu'à la première guerre mondiale, on y incluait les Gitans, les Roms mais aussi toutes les professions nomades, les marginaux et autres SDF. Ce n'est que récemment que le terme s'est ethnicisé.

Est-ce que les zones d'accueil doivent nécessairement être conçue comme des déchetteries ethniques ou bien est-ce qu'elles ne pourraient pas devenir des espaces de transition, intégrant des préoccupations écologiques et sociétales ?
Peut-être que l'Halem pourrait faire des recommandations en concertation avec des communautés gitanes pour les communes qui élaborent leurs plans d'aménagements ?

Il n'y a pas longtemps, j'ai vu des roulottes hippotractées à la sortie de Loches. Ca m'a redonné espoir. J'ai eu envie d'aller les saluer et de voir comment ils vivent, comment ils veulent vivre et comment ils reçoivent les Jean du voyage qui ont la peau claire. Je n'en ai pas eu le temps. Partie remise.
Malgré toutes les vicissitudes de leur histoire, l'accueil de l'Etranger et le respect de la vie font partie des valeurs fondatrices de la culture gitane.
Peut-être que d'autres personnes qui ont mieux roulé leur bosse pourront me renseigner.

Hors ligne

#2 03-05-2017 11:46:17

chill Guerry
Membre
Inscription : 03-05-2017
Messages : 1

Re : Jean du voyage

Ola Jean , como esta ?

- Je suis en service civique auprès de l'association HALEM ; Les membres de l'association tournent effectivement leurs questions autour des communautés de voyageurs : voici d'ailleurs un article appelant un soutien a une famille victime des attaques du maire de leur commune sur leur "légitimité à être là ", ces attaques n'ont pas lieu d'être : http://www.halemfrance.org/?Commune-de- … -manouches

-Il y'a effectivement plusieurs communauté au sein des gens du voyage, et c'est ce terme qu'on utilise particulièrement pour discriminer ces personnes qui habitent de manière différentes; car dans la loi française les citoyens sont censés être égaux en droit , pour permettre la discrimination la loi va s'attaquer sur la manière d'habiter pour créer un droit catégoriel qui découle de ton choix ou ton obligation a vivre différemment.
     De plus , lorsqu'on se présente en tant que Gens du voyage , on ne peut pas dire Je suis UN gens du voyage mais je fais partie de la communauté des gens du voyage. En français l'emploi du terme UN dans une phrase grammaticale  ne convient pas, j'ai demandé à une professeure de littérature grammaticale à l'Université (un jour) pourquoi nous ne pouvons user du terme UN et elle m'a répondu que en grammaire le  sujet de la phrase n'est pas un individu , pour la loi cela semble s'élever au-delà de la grammaire. (voici un petit angle subjectif de réponse à ta réflexion )

- "Est-ce que les zones d'accueil doivent nécessairement être conçue comme des déchetteries ethniques ou bien est-ce qu'elles ne pourraient pas devenir des espaces de transition, intégrant des préoccupations écologiques et sociétales ? "
   Il est évident que la loi en matière d'aménagement des espaces doit changer et c'est une des problématique majeure d'Halem.  Je t'invite par la suite à regarder notre site , son histoire de lutte, et me répondre sur ce forum ou par mail, en espérant pouvoir répondre à tes questions.

C.G

Hors ligne

Pied de page des forums